Explication de parcours – utilisation des bras + développement de la capacité de discernement grâce à la Hoopers Agility

J’ai trouvé cette idée de parcours chez NADAC Schweiz, qui le proposait dans le cadre du changement de main entre les obstacles 7 et 8.

J’ai adapté le parcours en créant une nouvelle difficulté qui m’intéressait tout particulièrement, à savoir la discrimination du cercle intérieur (obstacles 4 et 5) et du cercle extérieur (obstacles 14 et 15). Je vous explique en fin d’article le pourquoi de l’importance de cette discrimination.

Vidéo :

Le début de parcours est assez classique, avec un virage autonome entre le n°2 et le n°3. Tout le cercle intérieur se fait de manière autonome (= le chien effectue seul une partie de parcours en s’éloignant de son propriétaire) de 3 à 5. Il fait ensuite un demi-tour entre 5 et 6 pour revenir vers le propriétaire. Ce début de parcours ne pose aucun souci à un chien avancé.

Après le virage à droite (n°7), il doit revenir vers le hooper précédent, ce qui demande une rotation (en tournant le dos au chien) et un changement de main de la part du propriétaire.
La boucle qui suit (de 8 à 13) est simple étant donné que le propriétaire se trouve au centre.

La tâche se complique lorsque l’on arrive au numéro 14 🙂
Ce passage est extrêmement difficile en raison de la position lointaine du propriétaire (à hauteur de l’obstacle 2), et en raison de la différence de trajectoire par rapport au début du parcours.
Pour un chien avancé, le cercle intérieur (n° 4-5) était assez simple de par la position du propriétaire. Le cercle extérieur (n° 14-15) l’est beaucoup moins. En effet, le propriétaire est très loin, et le chien a effectué le cercle intérieur en début de parcours, ce qui lui complique considérablement la tâche lorsqu’il doit à présent prendre le cercle extérieur en deuxième lieu et sans son propriétaire à proximité.
Le support donné par une utilisation différenciée des bras (bras tendu >< bras fléchi) est extrêmement utile ici car il donne une indication supplémentaire au chien, en complément du signal vocal.

                                                   Le beau Boston en action 🙂 

Au-delà du caractère intéressant de cette partie de parcours dans le cadre de la Hoopers Agility en tant que sport, elle l’est également dans un contexte éducatif de développement des compétences du chien. En effet, introduire des distinctions dans une activité sportive permet de constituer les bases du travail de développement de la capacité de discernement chez le chien, que l’on peut ensuite transposer dans la vie quotidienne dans un contexte d’éducation ou de réhabilitation.

La capacité de discernement est importante pour tous les chiens au quotidien (pensez aux personnes qui n’osent pas proposer des activités de recherche à leur chien, par peur qu’il ne reproduise cette activité en permanence 😀 ), mais elle l’est encore davantage pour les chiens “emprisonnés” dans des schémas mentaux (d’agressivité, de peur, etc.) qui les empêchent de vivre sereinement au quotidien.

 

Le virage autonome – explication de parcours

Même si le scénario de début de parcours semble simple, il ne l’est pas forcément de par la position du conducteur ((juste en dessous du tunnel – n°15), ce qui demande au chien d’effectuer le tour du cône (n°3) en allant dans la direction opposée à celle du propriétaire.

Une fois qu’il a effectué ce virage, les obstacles 4 à 10 ne sont pas un problème. Au 11, le chien pourrait rencontrer une nouvelle difficulté : le tunnel juste devant lui (15) et tout à fait logique par rapport à son élan, avec en plus le propriétaire à côté du tunnel, alors que le chien doit tourner à droite dans le hooper 11.

De nouveau, il doit prendre un virage en s’éloignant du propriétaire (12). 13 et 14 ne sont pas un problème.

Enfin, il peut prendre le tunnel (15), après quoi il y a encore la difficulté de tourner à droite en s’éloignant du propriétaire. Ensuite, il répète le scénario de début de parcours (toujours en s’éloignant), mais celui-ci est cette fois plus facile qu’en début de parcours en raison du placement du chien et de son élan grâce aux obstacles précédents.

 
Ce parcours est particulièrement intéressant de par ses 2 parties « séparées » de part et d’autre du tunnel. En effet, quel que soit l’endroit où le propriétaire se place, à un moment ou à un autre, le chien devra effectuer un virage dans la direction opposée.

Muriel et Boston nous montrent ce à quoi ça ressemble 🙂

Suite à ce parcours, j’ai décidé d’utiliser ce concept du virage autonome pour le challenge de février (https://www.facebook.com/groups/761210753973528/?fref=ts)

Le challenge consistera donc à guider le chien dans les obstacles 1 à 5 avec le conducteur qui se place à droite du parcours.

Ensuite, on fera la même chose en miroir. L’ordre des obstacles sera donc 5-4-3-2-1 avec le propriétaire placé à gauche 🙂

Bon amusement ! 🙂

Apprentissage du slalom / Aanleren van de slalom

Il y a moyen d’introduire une infinité de variations dans l’apprentissage du slalom. Voici quelques idées, qui vous sont présentées par Boston, Diack et Tao 🙂
Je kan oneindige variaties integreren in het aanleren van de slalom. Hier alvast een paar ideeën, voorgesteld door Boston, Diack en Tao 🙂

Abonnez-vous à notre blog (en cliquant en haut à droite du site) ou suivez-nous sur Facebook (voir à droite de cette page) pour plus d’idées !

Volg onze blog (door bovenaan rechts te klikken) en/of like ons op Facebook (zie rechts op deze pagina) voor meer ideeën!

 

 

 

Challenge Août / Augustus

Boston, Diack et Tao vous proposent le challenge du mois d’août !

De challenge van augustus voorgesteld door Boston, Diack en Tao!

Et comme toujours, il est intéressant de faire le parcours dans la direction opposée aussi (en plaçant les obstacles en miroir par rapport à la première version) :

En zoals altijd is het interessant om het parcours ook in de tegengestelde richting te doen (door de hindernissen te zetten als een spiegelversie van de oorspronkelijke versie):

Bon amusement ! Veel plezier!

 

 

 

Combi Hoopers Agility + Nosework

(NL onderaan)

Lorsque je pratique avec mon chien une activité qui lui demande un effort physique et qui augmente son niveau d’énergie, j’aime bien lui proposer ensuite une activité de flair, car cela active d’autres parties du cerveau et stimule davantage l’état de calme.

Pour la partie Hoopers Agility, on a fait l’exercice de juin de NADAC News : http://nadacnews.com/2015/06/08/nadac-news-exercise-of-the-month-june/

Pour la partie Jeux de flair, je lui ai proposé de rechercher mes clés !

Suivez notre blog (en cliquant en haut à droite du site) si vous désirez recevoir plus d’idées d’entraînement ! 🙂

Als ik een sport beoefen met mijn hond die van hem een fysieke inspanning vraagt en die zijn energieniveau verhoogt, stel ik hem nadien graag een neusspelletje voor want het activeert andere delen van de hersenen en het stimuleert rust.

Bij het deel Hoopers Agility, hebben we de oefening van juni gedaan van NADAC News: http://nadacnews.com/2015/06/08/nadac-news-exercise-of-the-month-june/

Bij het deel Neusspel, heb ik hem voorgesteld om mijn sleutels te zoeken!

Volg onze blog (klik bovenaan rechts) als je meer trainingsideeën wil krijgen! 🙂

 

 

La distance latérale / Zijdelingse afstand

(FR en dessous)

Vele honden hebben het moeilijk als hun eigenaar aan de zijkant staat, terwijl zij vooruit moeten lopen. Het is een deel van de sport dat een beetje praktijk vergt, maar dat zooooooooooooveeeeeeeeeel voldoening geeft eens het goed lukt 🙂 Veel plezier!!

Beaucoup de chiens rencontrent des difficultés lorsque le propriétaire se trouve sur le côté, alors qu’ils doivent courir vers l’avant. C’est un aspect du sport qui demande un peu de pratique, mais qui donne tellement de satisfaction lorsqu’il est acquis 🙂 Bon amusement!